scroll down for french version

Cécile Bally is a Berlin-based choreographer and performer who graduated in dance and choreography in the HZT Berlin (Inter-University Center for Dance, UDK). She previously studied Economics and Management at the Ecole Normale Supérieure de Cachan and the Pantheon Sorbonne University in France and wrote a master thesis in Decision theory on how ideas emerge and develop in dance rehearsal processes.
Her artistic work is creating connections in between these two backgrounds and interrogate, with humour but always methodically, the place of rationality, magic and knowledge in Performance.

Her work has been supported and shown by venues such as Sophiensaele and Bauhaus Dessau (Germany), If I Can't Dance I Don't Want To Be Part Of Your Revolution and Het Veem Theater (Netherlands), Mitos Center (Cyprus) or MAM (Moroco). She received the Goethe Institut Nachwuchsförderung 2015, Einstiegsförderung (Berlin Senate Department for Culture and Europe) 2017, Fonds DaKu Initialförderung 2018 and Haupstadtkulturfonds Förderung 2018.

As a performer she worked with artists such as Clément Layes, Martin Hansen, Alex Martinis Roe, Asaf Aharonson or Rosalind Crisp.

Cécile Bally is a member of BlingBlingRecycling collective. People seem to confuse her with Céline from the showbiz duet Céline and Renana. Her alter ego Mister Emergenza is a well known MC.



Cécile Bally est une chorégraphe berlinoise diplômée en danse et chorégraphie de la HZT Berlin (Centre Inter-Universitaire de Danse, Université des Arts, Berlin). Normalienne en économie et gestion (École Normale Supérieure de Cachan), elle a rédigé son mémoire de master (ESCP / Mines Paristech) en théorie de la décision sur la façon dont les idées émergent et se développent dans les processus de répétition de danse.

Son travail artistique crée des liens entre ces deux milieux et interroge, avec humour mais toujours méthodiquement, la place de la rationalité, de la magie et de la connaissance dans la Performance. Portant sur des thèmes qui semblent à premier abord n’avoir rien en commun (le rapport des vampires à la modernité, les comportements humains au supermarché, les espaces périphériques sortant de leur rapport au centre), Cécile Bally ancre son travail dans le monde de la science-fiction en tant que critique sociale. Elle propose un regard plein d’absurdité sur des entités prédominantes de la culture occidentale provoquant rêves et cauchemars, utopiques et dystopiques à la fois.

Son approche esthétique est frontale, filmique, la scénographie est au centre du travail et précède le travail chorégraphique. Les mécanismes magiques sont apparents et pourtant une dévotion toute particulière à la notion de zoom et de de-zoom de l’attention des spectateurs permet une révélation tardive de l’envers du décors.

Son travail a été présenté et est soutenu par différents lieux en Europe ; entre autres Sophiensaele Berlin et Bauhaus Dessau (Allemagne), If I Can't Dance, Dutch Art Institut et Het Veem Theater (Pays-Bas), kunstencentrum BUDA (Belgique), Mitos Center (Chypre) et Queens Collective (Maroc). Elle a reçu le Goethe Institut Nachwuchsförderung 2015, Einstiegsförderung 2017, Fonds DaKu Initialförderung 2018 et Haupstadtkulturfonds Förderung 2018 et 2019.

En tant qu'interprète, elle a travaillé avec différents artistes tels que Clément Layes, Martin Hansen, Alex Martinis Roe, Asaf Aharonson ou Rosalind Crisp.